Deuxième Message de paix

Date : mars 2006

Titre : LE MODÈLE DIVIN POUR LA FAMILLE ET LA NATION IDÉALES ET LE ROYAUME DE PAIX

Pourquoi désirons-nous la paix ?

Parmi les milliards d’habitants de notre planète, nul ne peut imaginer quelle fut ma traversée du désert. Même s’il m’en coûta d’être jeté en prison jusqu’à six reprises, je n’ai jamais perdu le fil directeur de la providence ; telle a été la vie du révérend Moon.

Tout cela pour n’avoir su que trop bien combien le coeur de Dieu se mourait d’angoisse, de douleur et d’amer chagrin, à vouloir nous retrouver depuis des millénaires. Je me suis rendu compte que si Dieu, qui est l’origine des milliards d’êtres humains et le Créateur de tout ce qui est dans l’univers, n’était pas soulagé de Son chagrin, la vie humaine resterait dénuée de toute valeur.

Cet atroce chagrin, quand donc a-t-il commencé à sourdre en Dieu ? Où était-ce, en quelle circonstance ? Mais qui a donc osé Lui infliger cette blessure, à Lui, l’Être absolu et omnipotent ? En créant Adam et Ève, Dieu leur donna la place de premiers ancêtres du genre humain. Il S’est donné à 100 % pour les éduquer comme Son fils et Sa fille, unis à Lui par la vie, l’amour et le lignage. Le lien en ligne directe entre parent et enfant constitue en fait le seul axe pour transmettre et maintenir Son lignage à tout jamais. Or, ce lien parent-enfant, plus précieux et plus important que la vie elle-même, a été brisé par la chute d’Adam et Ève. Eux qui étaient la chair et le sang de Dieu, Son fils et Sa fille uniques, ont noué un lien de parenté avec Son ennemi Satan, devenant de ce fait les enfants de Satan. Cette situation a placé le coeur de Dieu dans un étau écrasant de souffrance et de chagrin lancinant tout au long de l’histoire. C’est une angoisse profonde, que nul n’a pu connaître ni soulager au fil des siècles.

À quoi sert le mouvement de paix ?

Avec cette première génération d’Adam et Ève, Dieu voulait fonder une vraie famille, une famille dans laquelle Il aurait pu transmettre à jamais Son lignage. Tel était Son idéal de la création et il fut réduit à néant. La seule façon de soulager Son chagrin est de restaurer et d’établir une vraie famille sans lien avec le lignage de Satan. C’est pour cette raison que nous devons tous fonder de vraies familles : elles sont l’idéal de Dieu pour la création. La Fédération pour la paix universelle a d’ailleurs été fondée en premier lieu pour cet objectif et ce but.

Le but de Dieu en créant Adam et Ève Nous lisons dans l’Ancien Testament : « Dieu créa l’homme à Son image, à l’image de Dieu Il le créa, homme et femme Il les créa. » (Gn 1.27) Cette façon d’exprimer le résultat de la création nous donne à penser que Dieu est un être qui conjugue à la fois l’essence d’un homme et l’essence d’une femme. Ayant de tels attributs, Dieu ne pouvait Se contenter d’une vie solitaire. Aussi créa-t-Il l’univers comme Son partenaire objet; c’est-à-dire qu’Il créa tous les êtres de l’univers en position de partenaires objets en image, avant de placer les êtres humains parmi eux comme Ses partenaires objets en substance. C’est ainsi que le premier représentant masculin créé par Dieu comme Son partenaire objet substantiel était Adam et le représentant féminin était Ève.

En créant les êtres humains comme deux êtres distincts, l’homme et la femme, Dieu poursuivait un double objectif. En premier lieu, Dieu existe comme un être immatériel. Même s’Il est l’Être sujet aux caractéristiques duales en harmonie, il Lui fallait revêtir une forme physique pour pouvoir entrer au contact du monde matériel. Et pas seulement du corps de l’homme ou de celui de la femme ; de l’intérieur des deux corps d’Adam et Ève, Il voulait pouvoir communiquer et opérer en toute liberté dans le monde matériel. C’est que le Dieu immatériel sans corps physique rencontre certaines limitations face au monde corporel substantiel.

Voilà pourquoi, si Adam et Ève avaient honoré Dieu dans leurs coeurs et s’étaient unis en mariage après avoir atteint la perfection, avaient eu des enfants et créé une famille, ils seraient devenus les vrais parents horizontaux extérieurs en substance, alors que Dieu aurait été le Vrai Parent vertical intérieur en substance. Si les choses avaient pris cette tournure, cela aurait suffi pour qu’Adam et Ève puissent ressembler à Dieu trait pour trait, tant dans leur nature intérieure que dans leur apparence extérieure. Et si Adam et Ève, tels un parfait reflet de Dieu, étaient devenus les vrais parents de l’humanité, la vraie réalité de Dieu se serait manifestée chaque jour à travers eux.

Le deuxième dessein de Dieu était l’accomplissement de l’amour. Il voulait qu’Adam et Ève, devenus parfaits, puissent incarner l’amour dans la plénitude de leur union. Sur cette base, Il serait venu et aurait demeuré en eux, devenant le Parent de l’amour vrai pour toute l’humanité. Adam et Ève, dans la position de parents en substance à l’image de Dieu, auraient fondé une famille idéale et donc un monde idéal, par le fait d’avoir leurs propres enfants et de se multiplier. S’il en avait été ainsi, l’être humain aurait fait le lien entre le monde spirituel et le monde physique. Nous pouvons en conclure que Dieu nous a créés pour servir de point de contact entre les mondes spirituel et physique.

Venu établir Sa demeure en Adam et Ève sur la base de l’amour vrai, Dieu serait resté le Vrai Parent, le Parent substantiel de l’humanité. Mais ce n’est pas tout : arrivés au terme de leurs vies sur la terre, Adam et Ève seraient passés dans le monde spirituel. Même dans ce monde, Dieu aurait pu revêtir leurs corps spirituels et Se manifester comme le Vrai Parent sous leur forme. Mais en chutant, Adam et Ève ont brisé le rêve de Dieu.

Quel idéal Dieu voulait-Il accomplir en créant l’humanité ? Il s’agissait de réaliser le fondement des quatre positions, où Adam et Ève portent à la plénitude leur union avec Dieu. Nous parlons du fondement d’une famille où Dieu est en position centrale et qui se concrétise quand, unis entre eux, mais aussi avec Dieu, le mari et la femme sont devenus un couple idéal donnant naissance à des enfants idéaux. Quand le fondement familial des quatre positions est ainsi accompli, cette famille devient une famille conforme à l’idéal de la création désiré par Dieu.

La création du monde devait culminer avec la joie que Dieu aurait reçue. Même l’Être absolu, Dieu, ne pouvait pas sentir la joie en étant seul : Il lui fallait un partenaire avec qui Il pourrait donner et recevoir de l’amour. C’est que la joie n’est pas un savoir qui s’acquiert, c’est une expérience qui demande un partenaire.

Comment établir le monde de paix ?

Définir la famille idéale

Une famille se constitue autour de la vie commune des parents et des enfants, du mari et de la femme. Au centre de ce groupe familial doit se trouver l’amour de Dieu. Le mari représente le ciel et la femme la terre. L’homme et la femme ont beau être distincts, quand les époux ne font plus qu’un au plan horizontal, leur union symbolise l’unité du ciel et de la terre. Autrement dit, quand le mari et la femme sont unis dans l’amour de Dieu, la voie vers l’unité s’ouvre pour l’univers.

C’est en famille que nous pouvons nous aimer les uns les autres ; d’où la nostalgie du foyer quand nous en sommes éloignés. Tout y est profondément ancré : l’amour des parents, l’amour de nos aînés et de nos cadets, l’amour du conjoint et des enfants, l’amour de nos proches. En vivant les uns pour les autres chez nous, nous pouvons tisser les liens du coeur et les affinités. Tout ce qui a trait au foyer nous devient alors très cher.

Retrouver cet endroit, l’esprit libéré et confiant, vouloir étreindre les montagnes, les ruisseaux et les arbres, aimer toute notre famille, chanter des chants avec enthousiasme, tel est le désir brûlant du voyageur nostalgique retenu loin de son foyer. L’humanité qui descend de la chute a été bannie de la terre natale originelle, perdant l’essence de la patrie originelle. Dès lors, si tenace que soit le mal du pays, son sort a été d’errer dans l’isolement et l’échec pour toujours, sans jamais arriver à retrouver le foyer perdu, avec l’enfer pour tout horizon.

Pour se mettre en quête de la famille originelle perdue, il faut partir de la position d’Adam devenu parfait, ou de Jésus parfait ou encore du Seigneur du second avènement parfait. La demeure de Dieu sera avec cette famille. Trois générations doivent y vivre en harmonie : les grands-parents, les parents et les enfants. Il convient alors de servir et d’honorer le grand-père comme la racine historique de vos ancêtres. La famille établit le modèle pour vivre ensemble en harmonie. Le foyer où parents et enfants se portent un amour et un respect mutuels, où les époux s’appuient sur la confiance et l’amour réciproques et où les frères et soeurs se font mutuellement confiance, est la famille modèle idéale. Dans la vraie famille qu’il nous incombe d’établir, la racine de l’amour vrai doit donner un tronc et des fruits d’amour vrai.

Cette famille sert de racine vivante à l’histoire et de socle pour l’expansion du Royaume de Dieu. C’est en effet dans une telle famille que le Royaume de Dieu sur la terre peut prendre racine. C’est aussi là que la racine éternelle de la souveraineté de Dieu est fermement plantée. Les grands-parents, les parents et les enfants y représentent respectivement les racines du passé, du présent et du futur. La racine du passé représente le monde spirituel, la racine du présent est le palais représentant le monde actuel et la racine de l’avenir fait des enfants des princes et des princesses. Une telle famille permet d’ériger le palais de la paix, représentant l’harmonie des deux mondes, le monde spirituel et le monde physique.

Voilà comment les trois générations des grands-parents, des parents et des enfants devraient vivre ensemble comme une famille, en servant le Dieu éternel. Sachez que la quête d’une telle famille de Cheonilguk, le Royaume de Dieu, est la responsabilité des messies tribaux, la mission des Ambassadeurs de paix et le désir de Dieu.

Tâchez de fonder des foyers où Dieu brûle de revenir après avoir été longtemps absent. Éduquez vos familles pour qu’Il puisse venir vous rendre visite en toute liberté, tel un parent qui se rend chez ses enfants. C’est cela vivre au service de Dieu. Dans une telle famille, Dieu devient le sujet qui guide notre conscience à la verticale. Suivant ce sujet vertical comme son ombre, votre conscience est en position de sujet à la verticale de votre moi, amenant votre esprit et votre corps à s’unir. C’est là que l’amour parental, l’amour conjugal, l’amour des enfants, l’amour des frères et soeurs, en bref les quatre grandes sphères d’amour ou les quatre grandes sphères du coeur sont parfaites. C’est seulement dans une telle famille que les relations de haut en bas, d’avant en arrière, et de gauche à droite, peuvent constituer un tout et que le mouvement circulaire peut se perpétuer. Cela mène à la réalisation éternelle des familles et des nations modèles idéales de Dieu et de Son Royaume de paix

Pourquoi se marier ? L’enjeu est de restaurer notre position en tant que vrai souverain. Seuls, l’homme ou la femme ne sont que la moitié d’un tout. C’est comme cela que Dieu nous a créés. Cette raison Le conduisit à intervertir les détenteurs des organes sexuels, les organes de l’amour. L’organe sexuel de la femme est la propriété de son mari, alors que celui du mari est la propriété de son épouse. L’amour tourné vers autrui doit prendre racine en chacun. Alors seulement accède-t-on à la position de souverain sur son conjoint. Se marier, c’est asseoir cette souveraineté.

Restaurer la position de souverain, mais pour accomplir quel objectif ? Pour nous permettre de partir à la conquête de l’amour de Dieu. Comme souverain de l’univers, Il est le sujet d’où émane l’amour sous les trois formes du vrai enseignant, du vrai parent et du vrai maître. Il s’agit de la pensée des trois grands sujets dans toute sa pureté. Tous ces enseignements et vérités sont les fruits de la vie de vraies familles modèles ; avec leur expansion, la société, la nation, le monde et même les cieux et la terre se transformeront en Royaume de paix de la famille modèle idéal

Quand commence le monde de paix ?

C’est le temps le plus béni et le plus exaltant de l’histoire. Je déclare à présent le début de l’ère d’un ciel nouveau et d’une terre nouvelle, suivant l’avènement des cieux. Cette ère, voilà si longtemps que vos milliards d’ancêtres la guettent, eux qui sont venus dans l’histoire et sont partis dans le monde spirituel : c’est l’ère du Royaume du monde idéal de paix. Les quatre grands fondateurs de religions, mais aussi vos milliards de bons ancêtres sont descendus sur la terre pour vous guider sur la voie céleste. L’âge du monde de la corruption et de la déraison touche à sa fin et, avec lui, le dérèglement qui permettait aux méchants de s’en sortir mieux que les autres.

Qui sont les artisans de paix ?

Le révérend Moon, qui a reçu le sceau de Dieu, est venu comme le Vrai Parent de toute l’humanité et le roi de la paix. Je tiendrai la promesse que j’ai faite à Dieu. Faites-moi confiance, l’ère du Royaume du monde idéal de paix est promise à l’essor sur cette terre. Quant à vous tous qui êtes rassemblés ici aujourd’hui, veuillez garder à l’esprit que vous êtes les personnes centrales pour établir le Royaume du monde idéal de paix sur cette terre.

Devenons fièrement la « police du Royaume de paix » et l’« armée du Royaume de paix » de la Fédération pour la paix universelle et protégeons les familles bénies du monde. Remplissons nos devoirs de sentinelles veillant sur cette terre bénie qu’est notre planète.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s